Le 1er février 2014 à 20h30 au Théâtre de Chartres - Ensemble ZERLINA

Ensemble Zerlina


Déjà connues et très appréciées des mélomanes chartrains à travers le Duo Humoresque, Clara Zaoui et Xenia Maliarevitch se sont adjoint 2 talentueux archets : Rachel Givelet, violon, et Hélène Desaint, alto, pour former l'Ensemble Zerlina en 2011.

Ce samedi 1er février, le jeune Ensemble Zerlina a séduit le public venu très nombreux au théâtre de Chartres. Très souriantes, les quatre musiciennes ont proposé un programme magnifique et original, très équilibré, où Mozart côtoyait la musique hongroise de Maratka, et Fauré les tangos de Piazzolla. Leur profonde musicalité servie par une technique éblouissante, leur évidente complicité, leur générosité ont fait de cette soirée un moment magique qui a enchanté les spectateurs.

A l'issue du concert, tout le monde s'est retrouvé au Foyer du théâtre autour d'un verre pour fêter les artistes.

Au programme :
- FAURE, Quatuor n° 1 pour piano et cordes en ut m op. 15
- MOZART, Quatuor en sol m K 478
- PIAZZOLA
- Czardas, une pièce folklorique de MARATKA

Site de l'Ensemble Zerlina : http://www.ensemblezerlina.com


































             








                       Concert réalisé en partenariat avec le Théâtre de Chartres et le soutien de la Ville de Chartres



2014-02-01 20.36.47.jpg
2014-02-01 22.12.28.jpg
2014-02-01 22.14.13.jpg
Logo Theatre de Chartres.jpg

UN PIANO, QUATRE MAINS, DEUX COMEDIENS - Vendredi 23 mai 2014 à 19h00 à Chaudon et Samedi 24 mai 2014 à 18h00 à Chartres

Nadine et Leslie Wright – piano ; Françoise Lhopiteau et
Bruno de Saint Riquier – comédiens


« UN PIANO, QUATRE MAINS, DEUX COMEDIENS »

Le vendredi 23 mai : dans le cadre classique d’une belle salle polyvalente toute

neuve, vous pourrez laisser libre cours à votre imagination en admirant l’exposition

peinture de Marimo Binois avant de plonger dans le rêve musical  des contes, des

animaux étranges puis d’un voyage parmi des tableaux russes qui ont existé, mais

qui de par leur disparition sont devenus imaginaires.


Rue Saint Médard à Chaudon : 2 km de Nogent le Roi direction Dreux. Première rue

à gauche après le panneau Chaudon.

 

Le samedi 24 mai : à 18h00 place à la découverte d’une usine de fabrication de

parfums et d’un piano placé au milieu des machines. Vous n’y vivrez pas l’intimité

poétique de la veille, mais vous participerez avec les artistes à une grande aventure

musicale, théâtrale et olfactive dans un cadre inhabituel. Ce concert aura lieu dans

le cadre de la semaine que Chartres organise autour du parfum et de la cosmétique.

Un tirage au sort de deux flacons collector Lolita Lempicka et trois coffrets édition

limitée Elle L’Aime aura lieu à la fin du spectacle musical.


Rue Nicolas Conté à Chartres : Dans le jardin d’entreprises, Z.I., au rond-point à

droite en venant de Chartres vers Bois-Paris.






















DSCF0648.JPG
DSCF0666.JPG
DSCF0716.JPG
2014-05-24 10.02.51.jpg

Assemblée Générale du samedi 14 juin 2014 et du samedi 19 juillet 2014

Assemblée Générale des Samedis Musicaux de Chartres.

L'Assemblée Générale de l'association s'est tenue une première fois le samedi 14 juin 2014 au Musée des Beaux Arts de
Chartres mais, suite à un quorum insuffisant, les adhérents se sont rendus à une seconde Assemblée Générale  le samedi
19 juillet 2014 à la Maison des Associations de Nogent-Le-Roi.

L'Assemblée Générale a été l'occasion de présenter le rapport moral pour l'année 2013 par la Présidente Yvonne Naïdja
ainsi que les rapports financiers associés. Les perspectives et projets de l'année 2014 ont ensuite été évoqués : les concerts,
les partenariats ainsi que le budget de l'association.
Le Conseil d'Administration a ensuite été complété avec l'arrivée de quatre nouveaux membres : Axelle Beth, Karine Touati, Léo
Touati et Dominique Troysi.
Le Conseil d'administration des Samedis Musicaux se compose donc à présent de : Etienne Bresson, Nicole Bresson, Jean
Ferrière, Allain Guillou, Valérie Lester, Yvonne Naidja, Karine Touati, Léo Touati, Dominique Troysi et Patrick Troysi.

Ce nouveau Conseil d'Administration a ensuite élu :
- Présidente : Yvonne Naidja
- Vice-Président : Jean Ferrière
- Secrétaire : Karine Touati
- Secrétaire-adjointe : Axelle Beth
- Trésorier : Patrick Troysi
- Trésorier-adjoint : Etienne Bresson

L'Assemblée Générale était suivie le 14 juin par un récital piano / violoncelle par Wilfrid Humbert - piano et
Bakytgul Humbert Iskakova – violoncelle, avec des extraits de l’Arpeggione de Schubert et la Sonate de Debussy
entre autres.
Une bien agréable manière de clôturer cette soirée.






DSCF0977.JPG
DSCF0980.JPG

Trois jeunes talents le samedi 8 novembre 2014 à 18h00 au Musée des Beaux-Arts, 29 Cloître Notre Dame à Chartres.

Nous avons vécu un très beau moment musical le samedi 8 novembre 2014 au Musée des Beaux-Arts de Chartres.


Mathilde Caldérini à la flûte, Solenne Païdassi au violon et Sélim Mazari au piano sont trois jeunes artistes de talent . Avec brio et beaucoup de poésie, ils nous ont interprété un programme original, alliant des pièces inconnus tels les trios de Mel Bonis et de Bohuslav Martinu et des œuvres plus fréquemment jouées comme les Images de Debussy au piano, puis pour flûte et piano dans la Fantaisie de Fauré et celle de Borne sur les thèmes de Carmen, sans oublier Tzigane de Ravel pour violon et piano. Merci à ces trois futures étoiles pour cette soirée brillante et chaleureuse !

 













































2014-11-08 - SMC - Concert Jeunes Talents - Muse de Chartres  - EB - 5411.JPG
2014-11-08 - SMC - Concert Jeunes Talents - Muse de Chartres  - EB - 5382.JPG
2014-11-08 - SMC - Concert Jeunes Talents - Muse de Chartres  - EB - 5389.JPG
2014-11-08 - SMC - Concert Jeunes Talents - Muse de Chartres  - EB - 5398.JPG

A l'occasion des Journées du Patrimoine, le samedi 20 septembre 2014 à 18h00 dans le Grand Salon de l'hôtel des Ligneris (ancienne Préfecture) à CHARTRES et le dimanche 21 septembre 2014 à 18h00 en l'église Saint-Orien de MESLAY-LE-GRENET : Récital SCHUBERT.

Un weekend extra-ordinaire avec deux concerts merveilleux qui nous ont enchanté de façon très

différente les deux fois.


Samedi 20 septembre, le Grand Salon de l’Hôtel des Ligneris, lieu chargé d’histoire où Jean Moulin

avait son bureau et où le Général De Gaulle s’est arrêté à son retour de Londres. Après une visite

commentée des lieux et une explication par le préfet sur le rôle de sa fonction en notre république,

Laure Colladant a su enchanter l’auditoire venu très nombreux avec un récital Schubert, suivi de trois

bis : deux mazurkas et une nocturne de Chopin qui revêtaient toute leur poésie sur le piano-forte signé

Philippo Molitor que Laure Colladant avait transporté jusque-là.

Le Grand Salon nous a ainsi paru presque petit, car Laure Colladant avait su créer un atmosphère de

grande intimité lors de ce concert.


Dimanche 21 septembre, nous nous sommes trouvés dans une église revêtue de nombreuses

fresques à Meslay-le-Grenet. Poésies et commentaires par trois membres de l’association des amis

de l’église nous ont fait vivre pendant une heure la Danse Macabre et les Scènes de la Passion qui

ornent les murs. Dans ce lieu poétique et recueilli, le récital Schubert nous a transportés dans d’autres

sphères. A la fin du concert, nous avions bien du mal à redescendre sur terre. Le public, venu parfois

de loin, fut ensuite régalé par les Amis de l’Eglise d’un vin d’honneur bien sympathique en clôture de

ce weekend.


Le Piano-Forte, discrète vedette de ces deux soirées, est signé Filippo Molitor, facteur napolitain

de la fin du XVIIIe siècle. Il abrite dans sa caisse de merisier un mécanisme de type viennois restauré

avec talent et amour par le maître d’art Johannes Carda : un objet précieux, doux à la vue comme à

l’ouïe. Les timbres très différents selon les registres tantôt chaleureux, boisés ou scintillants nous

ont fait découvrir la musique de Franz Schubert dans la lumière de son époque et dans l’intimité d’un

salon et d’une petite église.


Laure Colladant est considérée comme une des meilleures piano-fortistes au niveau international.

Ses concerts et ses enregistrements sont toujours salués par une critique unanime. Ce récital d’une

bonne heure, sans applaudissements intermédiaires, sans entracte, nous a permis d’entrer dans

l’univers de Schubert comme on rentre dans un rêve. Le Menuet (petite forme) nous a conduits vers

deux Moments Musicaux, suivis par une plus grande forme avec le Klavierstück n° 2 avant l’apothéose

que constitua la merveilleuse sonate D960 en quatre mouvements.







SAMEDIS 1406465 Aff Concerts 9-2014 mail.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com